Ride The Flavour (fr)

Un Bled en Slovénie

Août. 29th | 3 commentaires

Marine et Marina sont rentrées en France par les airs le 10 août, et quelques heures après le décollage elles touchaient déjà le tarmac parisien… Quand de notre côté, à cette heure-là, la journée venait à peine de commencer : nous étions toujours à Zagreb et très certainement en train de petit-déjeuner tranquillement dans un parc. L’avantage quand on voyage à vélo, c’est de ne jamais avoir l’heure de départ imprimée sur un billet ! Nous avons ensuite fait un tour dans le centre-ville, qui nous a laissés complètement indifférents. Zagreb n’est pas la capitale la plus charmante du Monde, et encore moins lorsqu’elle se laisse anesthésier par la torpeur dominicale.

Alors le 10 août, nous aussi avons repris le chemin de la France. Evidemment, ce n’est pas en quelques heures que nous allions retrouver notre terre natale. Mais en quelques heures, nous avons trouvé la Slovénie !


dsc03900

Le soir même, pas loin de Krško, nous avons sonné chez Dragana, qui nous a tout suite ouvert son jardin. Petite anecdote : c’était dimanche, tous les magasins avaient fermé en début d’après-midi, mais ce n’est bien sûr qu’en fin d’après-midi que nous avions commencé à penser au dîner. Nous n’avions donc rien de cohérent à cuisiner, sauf peut-être… de la farine, de l’eau, de l’huile d’olive aromatisée au thym (qui traînait au fond d’une conserve d’olives). Un petit mix et paf ! ça a fait des crêpes. A la confiture ou au miel, nous avions même le choix ! Sur le coup, la trouvaille nous a parue de taille, le thym étaient l’ingrédient secret, celui auquel personne n’aurait pensé dans sa cuisine…

Et puis quelques jours plus tard, nous avons regoûté de vraies crêpes. Celles avec des œufs, du lait et du sucre. Et il a bien fallu admettre que nous nous étions un peu emballés. A posteriori, notre pâte s’est révélée plus proche du pain que de la crêpe, et le thym ne nous a pas finalement manqué du tout… L’autre soir, chez Dragana, il semblerait que la faim et l’enthousiasme se soient quelque peu joués de nous !

Le lendemain matin, Dragana nous a invités à prendre le café avec elle, et il s’en est fallu de peu que nous ne restions pour le déjeuner ! Pendant deux heures nous avons virevolté d’un sujet à l’autre, en passant évidemment par la politique en Slovénie. Et la situation telle qu’elle en parlait n’est pas rose, elle est plutôt morose…

« Politiquement, la situation est tellement désespérée que je ne vais même plus voter. On ne peut pas faire confiance à aucun de nos représentants. Récemment (fin avril 2014), notre premier ministre Janez Jansa a été condamné à 2 ans de prison pour corruption (il avait accepté des pots de vin dans le cadre d’un contrat d’armement), mais il a été libéré deux mois plus tard et a même repris la politique ! »

Ce n’est pas la première fois que nous entendons des histoires politiques aussi immorales. D’ailleurs, nul besoin de voyager pour les entendre. Et pourtant, au cours de cette année, nous avons vu tellement de bonté et de générosité dans nos rencontres. La question est naïve, mais pourquoi nos représentants sont-ils incapables d’incarner ces qualités ? Peut-on accéder au pouvoir sans se perdre en chemin ? Il semble que les plus beaux changements ne tomberont pas du ciel… mais qu’ils jailliront de la terre !

Cet aparté n’était heureusement qu’une goutte dans ces deux heures drapées de bonne humeur. Merci Dragana !


dsc03902

En deux jours, nous avons traversé la moitié du pays et sommes arrivés à Ljubljana. Evidemment, dit comme ça, ça peut impressionner. Mais tout est relatif, nous avons quand même eu le temps de nous entraîner cette année. Et puis, il faut bien le dire, la Slovénie occupe une surface 30 fois plus petite que la France… Cette « moitié de pays » ne faisait en fait que 150km ! 🙂 D’ailleurs, le même rapport s’applique à la population : les Slovènes ne sont que 2 millions et Ljubljana ne compte que 280 000 habitants. Jamais l’arrivée dans une capitale n’avait été aussi rapide : à 1/2h du centre, nous étions encore entourés de champs de maïs !

Nejc (que nous avions contacté via warmshowers) nous a hébergés 4 jours à Ljubljana. Nous avons pu explorer le centre-ville (vraiment superbe et très vivant), rencontrer ses collocs Ira (c’est elle qui a brisé nos crêpes au thym avec ses crêpes délicieusement normales), Laura et Bianca, et passer quelques de bonnes soirées ensemble… Ces quatre jours ont souvent été pluvieux, mais un matin les nuages se sont dissipés et nous avons pu reprendre la route vers le Nord, vers Bled.

Nous avons oublié la photo traditionnelle, mais un grand merci à tous les 4 pour votre accueil !

Bled ne porte pourtant pas très bien son nom, la ville est loin d’être paumée dans la campagne Slovène. Bien au contraire, son lac attire de nombreux touristes… et nous ne pouvons que leur donner raison ! (d’autres photos dans l’album Slovénie&Autriche)


dsc_6241


dsc_6257


dsc_6266

Le lac de Bled a marqué le début d’une grande série de baignade. Une grande série qui continue en Autriche !


dsc03918

A suivre…

3 comments Ajouter un comentaire

  1. Magnifiques photos du village sur le lac bravo au photographe !!!
    Vous avez sûrement meilleure météo que nous, nous n’avons pas pu nous baigner souvent ! Alors profitez bien
    Bises++++++


  2. Bug de clavier démarie c’est Marie !!!


  3. Superbes vos photos et surtout la dernière … zen. On apprécie de vous lire et cela donne envie de voyager. Merci à vous deux. Bonne route et on vous embrasse.
    Gene et Pascal


Ajouter un commentaire





reset all fields