Ride The Flavour (fr)

Itinéraire : moins d’avion et plus de vélo !

Mai. 28th | 6 commentaires

Nous voulions faire un petit bout de chemin en Afrique : arriver au Maroc par le détroit de Gibraltar, descendre en vélo jusqu’à la frontière mauritanienne, puis traverser la Mauritanie en pick-up ou autre transport routier avant de remonter en selle pour découvrir le Sénégal et la Guinée. De Conakry (capitale de la Guinée), nous voulions alors prendre un avion pour Buenos Aires.

Un parcours qui nous plaisait car ni l’un ni l’autre ne connaissons l’Afrique, un continent qui chatouille notre curiosité. Et pourtant nous avons dû récemment y renoncer. Une raison majeure à cela : l’avion.

Voici notre nouvel itinéraire. Les explications sont dans la suite de l’article !



Il n’existe aucune ligne directe entre Conakry et Buenos Aires et toutes les routes aériennes font escale en Europe, le plus souvent à Madrid ou Paris. Alors quoi ? Nous descendrions de Paris à Conakry en vélo pour finalement tout remonter en avion… Aller de l’avant en vélo pour faire machine arrière en avion… Ça n’avait aucun sens ! Sûrs de nous mais avec tout de même un léger pincement au cœur,  nous avons décidé d’abandonner le Sénégal et la Guinée. Notre avion pour Buenos Aires, nous le prendrons de Madrid.

Mais pour rester sur le même calendrier prévisionnel (prévu pour que les températures nous soient favorables tout le long du voyage), nous n’irons pas directement à Madrid en quittant la France. Nous irons d’abord à Gibraltar et traverserons le détroit, dans un sens pour faire une boucle au Maroc (Tanger – Fès – Meknès – Rabat – Tanger), puis dans l’autre pour revenir sur le continent européen. Nous continuerons sur la côte et rejoindrons Lisbonne, avant de finalement nous diriger vers Madrid pour y prendre notre avion direction Buenos Aires.

Nous économiserons ainsi 4000 km d’avion et roulerons 500 km de plus en vélo. Nous sommes des hommes de paroles : moins d’avion et plus de vélo !

L’Afrique, ce sera donc pour une prochaine fois. Aujourd’hui, nous souhaitons avant tout que notre parcours reste cohérent, nous souhaitons tout simplement que notre tour du monde ne perde pas la boule !

6 comments Ajouter un comentaire

  1. « E pur si muove  »
    Cela ne vous empêchera pas d’être « vrai » !!
    Vous allez tourner quand même ! Pour notre grand plaisir et le vôtre !
    Ciao


  2. par Anne Marie la marraine de Léo , nous allons pouvoir suivre votre aventure en vélo…Nous adorons ce moyen de transport aussi , de modestes projets dans la tête . le vôtre me plait beaucoup…et j’aime aussi votre renoncement à l’avion pour plus de vélo..;
    je pense au dernier livre que notre fille nous a offert qui devrait beaucoup vous intéresser (et en plus il est magnifique). Il s’intitule:  » Carnets d’Afriques », 2 années nomades à vélo » faute d’aller sur ce continent qui nous tient beaucoup à cœur! Les auteurs: Jérémie Bonamant Teboul et Claire Poirel. Allez sur leur site avant de partir
    Avec tous nos encouragements
    Paul et Françoise MICHALON


  3. BRAVO pour ce beau projet que je suis depuis le début grâce à Anne-Marie. J’y suis d’autant plus sensibilisée que l’un de mes neveux a fait le tour du monde en vélo avec un copain en 1998, puis la traversée Est-Ouest des USA en vélo électrique en solo.
    Bon vent et vive les grandes découvertes !
    Béatrice Wanert


  4. Dios bendiga a nuestros dos amigo viajeros; les de fuerza y valor por continuar su ruta por el mundo en 14 meses.


  5. j habite a Toulouse; je suis fière et je suis très contente de savoir q tout vais bien!!! bon courage…!!!


    • Bonjour, Mativi Toulouse nous a transmis vos messages. Malheureusement, nous n’irons pas en Colombie, sinon ç’aurait été avec plaisir ! En tout cas, merci pour votre soutien !


Ajouter un commentaire





reset all fields